Emmanuelle Piquet, née à Lyon  en 1969, est une thérapeute française formée à la thérapie brève stratégique selon l’ École de Palo Alto. Elle a spécifiquement modélisé, d’après les prémisses de cette école, une manière d’apaiser de manière durable les souffrances en milieu scolaire. Elle est considérée dans toute l’Europe Francophone comme une spécialiste de l’Ecole de Palo Alto au sujet de laquelle elle a publié 10 ouvrages qui font référence. Elle a été élevée au grade de chevalier dans l’Ordre du Mérite, par le Ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, le 12 mars 2019, pour ses travaux en matière de lutte contre le harcèlement en milieu scolaire.

Biographie

Emmanuelle Piquet a occupé le poste de directrice des ressources humaines durant quinze ans après un diplôme obtenu à la BSB. Elle s’est ensuite formée à l’Université de Lorraine à l’Institut Grégory-Bateson en psychologie et thérapie brève selon l’Ecole de Palo Alto. En 2008, elle débute son exercice de thérapeute en cabinet avant d’être très rapidement rejointe par une équipe qu’elle a formée. Elle crée alors les centres « à 180 degrés – Chagrin scolaire » à Lyon, Mâcon et Paris, puis Lille et Dijon. Dans ces centres, les psychopraticien⋅ne⋅s, qui exercent uniquement selon les principes de l’ École de Palo Alto. , accueillent adultes, couples ou enfants pour des problématiques de toutes sortes, nouées autour de relations douloureuses avec les autres ou avec soi-même. Emmanuelle Piquet a enseigné le modèle de Palo Alto à l’ESDES de 2012 à 2015, à l’Université de Bourgogne , dans le cadre du D.U. «Traiter les souffrances en milieu scolaire et périscolaire » de 2016 à 2019, qu’elle a contribué à créer. Depuis septembre 2020, l’Université de Liège propose ce même cursus dans son « Certificat en gestion de situations problématiques en milieu scolaire par l’approche de Palo Alto », qui s’appuie sur le travail d’Emmanuelle Piquet et des centres « à 180 degrés – Chagrin scolaire » en matière d’apaisement des souffrances en milieu scolaire. Elle intervient régulièrement dans des établissements de formation des enseignants en France ( Académie de Poitiers et de Versailles) en Suisse (HEP Lausanne, Béjune et Fribourg3), et au sein de différents établissements en Belgique via l’Association Bref dont elle est la Présidente. 3 / Hautes Ecoles Pédagogiques

La thérapie brève systémique selon Palo Alto, un modèle résolutoire.

Paul Watzlawick

Cette forme de thérapie brève systémique et stratégique permet de résoudre en une dizaine de séances des problématiques concrètes, actuelles et interactionnelles. Elle consiste à analyser finement tout ce qui a été tenté en vain pour résoudre le problème, afin d’arrêter ces actions inefficaces qui rajoutent à la souffrance en développant un sentiment d’impuissance chez la personne qui en retire l’impression qu’elle a tout essayé et qu’il n’y a rien d’autre à faire. La thérapie brève systémique et stratégique selon Palo Alto concrétise ce mouvement en préconisant la mise en œuvre du contraire de ce qui a échoué. Ces prescriptions sont parfois paradoxales, puisqu’elles amènent parfois à faire l’inverse de ce que le patient a trouvé logique de mettre en place. Dès les débuts de sa pratique clinique, Emmanuelle Piquet a fait un constat : quand des enfants ou des adolescents venaient la voir pour des problématiques variées (sommeil, angoisses, stress, tristesse, maux de ventre inexpliqués, etc.), elle découvrait quasiment systématiquement, lors du questionnement clinique, que les relations à l’école étaient génératrices de ces souffrances à fort impact sur toute la vie de ses jeunes patients. Elle a très vite modélisé une manière d’outiller les enfants en souffrance à l’école, pour que ce lieu d’apprentissage et de socialisation redevienne un lieu apaisé. Emmanuelle Piquet a choisi pour se faire de se placer

On invente un DYS par jour. Quand j’étais petite, on disait juste elle n’est pas matheuse, mais c’était il y a super longtemps.

Emmanuelle Piquet, Psychopraticienne

aux côtés de l’élève harcelé, afin de l’aider à construire une réplique durablement efficace aux attaques qu’il subit. Chaque intervention est faite en fonction de la situation considérée et adaptée à la personnalité du harcelé, qui est entraîné à puiser dans ces propres ressources. L’idée directrice est d’apprendre aux enfants et aux adolescents à se défendre seuls, mais pas sans aide. Cette méthode pour lutter contre le harcèlement a été l’objet de plusieurs ouvrages : Te laisse pas faire, Je me défends du harcèlement, Le Harcèlement en 100 questions. Le travail d’Emmanuelle Piquet, autour des souffrances scolaires englobe également les difficultés rencontrées par les parents à l’heure des devoirs, au sujet duquel elle a écrit Je combats ce qui m’empêche d’apprendre ou encore les problématiques apportées par les enseignants auprès de qui Emmanuelle Piquet n’a jamais cessé de travailler, dont la gestion de classes difficiles.

Ouvrages

Nos enfants sous microscope
En collaboration avec Alessandro Elia, 2021, Payot.
Je me défends 
du sexisme
Paris, Albin Michel, 2018
Je combat ce qui m'empêche d'apprendre
Paris, Albin Michel, 2018
Psychologie de la connerie
Sous la direction de Jean-François Marmion Paris, Albin Michel, 2018
Comment ne pas être un prof idéal
Paris, Albin Michel, 2018
Le harcèlement scolaire 
en 100 questions
Paris, Tallandier, 2017
Mon ado,
ma bataille
Paris, Payot, 2017
Je me défends
 du harcèlement
Albin Michel, 2015
Faites votre 180 degrés
Paris, Payot, 2015
Te laisse pas faire
Paris, Payot, 2014
Sous l'escalier
Paris, EPC, 2014
À quoi ça sert de vivre si on meurt à la fin ?
En collaboration avec Julien Martinière, Sarbacane, 2011, 32 p. (ISBN 2 848 65416 3) (album de jeunesse)

Vidéos

Prévention et résolution : deux moments différents de la lutte contre le harcèlement
Interview interne, 2020
Sous les jupes des filles
Conférence, 18 juin 2018
Mieux armer ses enfants contre le harcèlement
Conférence TedX, Novembre 2013

Passages média